Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2009-02-26T19:48:00+01:00

Tels le petit Poucet...

Publié par Caro

... nous laissons nos traces sur Internet, ça, ça fait longtemps qu'on le sait désormais.
La liste e-doc signale un site pour tester son identité numérique : c'est sur le site
Tahitidocs.
La présentation est très agréable, elle a un look très web 2.0. Réalisée par Denis Weiss, cette partie du site a pour vocation de montrer que l'anonymat sur internet est loin d'être réel, et elle le prouve.
Il suffit juste d'indiquer son nom et là apparaissent l'adresse IP, la localisation géographique (la ville, pas l'adresse exacte, heureusement !), les adresses mails parfois... qui sont souvent acilement repérables. Le plus de ce site réside dans les explications nombreuses, portant entre autres sur les traces, les avatars, les cookies, les connaissances, les publications, l'audience, la géolocalisation...

L'auteur indique dans un de ses mails (liste E-doc) que cette page interactive est à vocation pédagogique. Elle permet de regrouper en une page plein de fonctions déjà connues mais éparpillées. En version beta, elle peut être enrichie et commentée.
Très intéressant !!

C.




Voir les commentaires

2009-02-23T14:02:00+01:00

Que deviendrait Facebook dans la vie réelle ?

Publié par Caro
Vu sur le site Koreus.com, une vidéo qui met en scène le site communautaire Facebook dans la réalité !
C'est bien marrant, et ça montre combien les rapports virtuels sont bien différents de ceux réels, la notion d'ami, entre autres, étant complétement différente !


Voir les commentaires

2009-02-19T12:45:00+01:00

Encore de la vie privée sur le Web...

Publié par Caro

Je viens de découvrir un site... bizarre ! Je ne sais pas si vous connaissez, il s'agit de http://www.123people.fr/
Ce site agrège toutes les infos sur les gens depuis des sites aussi divers que Facebook,  MySpace, les images à partir de Google, de Copains d'avant, des blogs, l'annuaire téléphonique, des sites web en général...

Voilà comment se présente ce site "dangereux" pour nos infos personnelles :
"123people est un moteur de recherche de personnes, qui explore presque chaque recoin du Web pour vous aider à trouver des informations sur vos (futurs) proches. Grâce à notre technologie de recherche, trouvez les profils de vos amis, de connaissances ou de célébrités. Chaque profil 123people comporte des adresses email, des numéros de téléphone, des images, des vidéos, des profils issus de plateformes communautaires, de Wikipedia, et bien plus encore...
123people a été developpé avec le support de l'incubateur européen de IT et télécommunications i5invest."
Enfin, ce site est basé en Autriche.

Que doit-on en penser ? Est-ce un bien ou un mal ? Perso, je penche plus pour le second, car même si toutes les infos ne sont pas bonnes (j'ai vérifié avec quelques exemples), ça fait tout de même froid dans le dos de savoir qu'on peut être autant repéré sur une seule page web !

C.

Voir les commentaires

2009-02-15T14:41:00+01:00

Questions-réponses

Publié par Caro

Vu sur une liste de diffusion, un nouveau service de réponse à distance. Cela s'appelle rue des facs. Proposé par les bibliothécaires des Services communs de la documentation de 13 établissements parisiens (Paris 1, Paris 2, Paris 3, Paris 4, Paris 5, les bibliothèques interuniversitaires de la Sorbonne, Sainte-Barbe, Sainte-Geneviève, Cujas, Jussieu, de Médecine et de Pharmacie, la bibliothèque universitaire des langues et civilisations, la bibliothèque de l'Institut National d'Histoire de l'Art), il s'adresse en priorité aux étudiants et enseignants-chercheurs de ces établissements, mais aussi au grand public.
C'est un service gratuit; il suffit juste d'avoir une adresse e-mail et de sélectionner le domaine de la question. La réponse est sous 3 jours ouvrés. Il y a aussi possibilité de dialoguer tous les matins grâce à un chat avec les bibliothécaires.

Ce service s'ajoute aux multiples services déjà existants :

- celui de l'
Enssib (pour les questions dans le domaine des sciences de l'information et des bibliothèques : aide à la recherche documentaire, pistes bibliographiques, réponses factuelles et d'orientation.

- celui de la BM de Lyon : le
guichet du savoir (généraliste)

- le réseau
BiblioSés@me, piloté par la BPI

- le réseau
SINDBAD, sous la direction de la BnF (pour des références de documents (livres, revues, disques, films...) sur tous les sujets, et des informations factuelles : éléments biographiques, faits, chiffres, dates)

- le réseau
Ubib, animé par les équipes des bibliothèques universitaires de Bretagne et des Pays de Loire, avec un chat possible avec les bibliothécaires tous les jours. Attention : Service réservé à la communauté universitaire des Universités d'Angers, du Maine, de Nantes, de Rennes 1, de Rennes 2, de Bretagne Occidentale et de Bretagne Sud : étudiants, chercheurs, enseignants, enseignants-chercheurs, personnels.

- le service de questions-réponses offert par la 
cité de la musique, of course sur le thème de la musique, ouvert à tous.

- celui proposé par le
SCD de Toulouse 3, ouvert en priorité aux étudiants (médecine, sciences et STAPS)

- le service de la
Bibliothèque interuniversitaire de médecine -Paris-, pour "toute personne qui recherche, à titre professionnel ou pour ses études, de la documentation dans tous les domaines intéressant la santé et son histoire : médecine, biologie, pharmacologie, psychologie, santé publique, odontostomatologie, soins infirmiers et domaines paramédicaux, économie, droit médical".


Bien sûr, ces services ne font pas de recherches exhaustives, et aident plus pour la méthodologie (fourniture de références), et n'aident pas à résoudre des exercices et des travaux universitaires. Mais ça peut tout de même être une base de recherches, à utiliser de façon réfléchie tout de même !
Attention, parfois ces sites sont réservés à leurs seuls usagers. Parfois même, on peut retrouver les questions déjà posées, ce qui peut être très pratique.

Sources :
* article "Demandez un bibliothécaire", le 20.01.2009, par J. Jeanguenin (
http://blogbbf.enssib.fr/)
* page web sur le site
culture.fr, consacrée aux sites de questions-réponses

C.

Voir les commentaires

2009-02-12T00:18:00+01:00

"Déchets infoactifs"

Publié par Caro
C'est une expression de la CNIL pour désigner les données enfouies qui peuvent ressurgir à tout moment. Lu sur demainlaveille.fr, un intéressant article sur les réseaux sociaux et le passé qui reste toujours présent.
Les personnes veulent faire enlever des informations personnelles qu'ils ont pourtant mises de façon volontaire dans le passé. Malheureusement, il reste toujours des traces, ces 'vieilles' données sont donc très difficiles à enlever.


“Nous ne sommes pas en mesure de garantir un cadre juridique protecteur, regrette Alex Türk
, président de la CNIL. On assiste à une dilatation du présent. Vous pouvez faire des bêtises à 20 ans, avec les réseaux sociaux, le passé est toujours présent.”

Droit et information ne font décidément pas bon ménage !

C.

Voir les commentaires

2009-02-11T13:47:00+01:00

L'absente

Publié par Caro

Changement de blog, voici la nouvelle adresse de l'article :

http://leslecturesdecaro.wordpress.com/2009/02/11/labsente/

Voir les commentaires

2009-02-11T13:44:00+01:00

Voyage à Pitchipoï

Publié par Caro

Changement de blog, voici la nouvelle adresse de l'article :

http://leslecturesdecaro.wordpress.com/2009/02/11/voyage-a-pitchipoi/

Voir les commentaires

2009-02-11T13:43:00+01:00

On ne t'attendait pas

Publié par Caro

Changement de blog, voici la nouvelle adresse de l'article :

http://leslecturesdecaro.wordpress.com/2009/02/11/on-ne-tattendait-pas/

Voir les commentaires

2009-02-11T13:41:00+01:00

La déclaration : l'histoire d'Anna

Publié par Caro

Changement de blog, voici la nouvelle adresse de l'article :

http://leslecturesdecaro.wordpress.com/2009/02/11/la-declaration-lhistoire-danna/

Voir les commentaires

2009-02-10T19:08:00+01:00

L'adaptation littéraire en BD

Publié par Caro

Le festival de la BD d'Angoulême n'est pas que l'occasion d'acheter de nouvelles BD pour remplir sa bibliothèque (!); c'est aussi une opportunité pour aller écouter des auteurs sur leur travail. Un certain nombre de "rencontres" étaient organisées, sur des thèmes très divers. J'ai assisté à celle sur l'adaptation littéraire en BD, avec deux auteurs, Laurent Maffre le français, qui a adapté une nouvelle (Markheim) de Robert Louis Stevenson (pour Les chambres du cerveau, Actes Sud BD, 2008) et L'homme qui s'évada (Actes Sud BD, 2006) depuis l'oeuvre d'Albert Londres sur le bagne de Cayenne, ainsi que Posy Simmonds la britannique, qui a librement utilisé Mme Bovary de Flaubert (pour Gemma Bovery, Donoël, 2000) et Loin de la foule déchaînée de Thomas Hardy (pour Tamara Drewe, Denoël Graphic, 2008).

Chacun se base sur le roman ou la nouvelle, car le texte les a touchés ou l'auteur les a marqués, surtout dans les cas de Flaubert et de Stevenson. Cependant, pour l'adaptation en images, chacun des deux auteurs essaie de trouver sa place dans les innovations narratives de ces auteurs reconnus. Il est important pour eux de connaître l'auteur et sa construction de la narration pour pouvoir la conserver dans la BD.
Les deux dessinateurs ont exposé leur méthode de travail : ils sélectionnent d'abord les idées, celles à garder, celles à jeter, puis ensuite seulement débutent le dessin. Utilisant les éléments du texte, ils enchevêtrent les croquis, puis les organisent progressivement par étapes.

La question de pourquoi ces choix de romans/nouvelles et pourquoi ces auteurs précis a bien sûr été posée. Cela relève d'un choix affectif (lecture de Flaubert dans sa jeunesse) ou d'une opportunité (le sujet choisi pour la BD correspondait avec le thème du roman), ou encore d'une admiration du style de l'auteur (Stevenson, et sa dualité introduite dans ses personnages). Cependant, on a bien compris que même si l'auteur apprécie une oeuvre littéraire, il ne lui est pas toujours possible de l'adapter en images, car il a besoin d'amener quelque chose de nouveau par rapport à l'oeuvre originale. Voilà pourquoi dans le cas de Stevenson, c'est une nouvelle antérieure à Dr Jekyll et M. Hyde qui a été choisie, car elle sert aussi à montrer comment Stevenson en est arrivé à écrire ses oeuvres les plus connues.

La conception des personnages : la britannique Posy Simmonds s'est librement inspirée des oeuvres littéraires pour bâtir ses récits de BD. En effet, pour Gemma Bovery, elle s'est inspirée des yeux de Lady Diana, et pour le reste de ses personnages, de personnes réellement rencontrées. Gemma Bovery utilise donc des éléments de Flaubert, tout en mêlant des éléments du présent.

Pour en savoir plus :
Paru en feuilleton dans le Guardian puis en album chez Jonathan Cape (2000), Gemma Bovery est une épatante transposition-recréation en bande dessinée d'une Madame Bovary pastiche, en jeans et tee-shirt, qui faxe ses rendez-vous d'amour entre deux Eurostar. (Le monde des livres, 31 janvier 2009)

Tamara Drewe fait partie des 5 albums essentiels d'Angoulême 2009. Portrait vidéo de son auteur sur le site d'Arte.

A voir, le site perso de Laurent Maffre, avec croquis et extraits de BD.

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog